Articles étiquetés: nature

Rivière gonflée

Rivière-01
Rivière-03
  • Rivière-02
  • Rivière-16
  • Rivière-15

L’onde

Rivière-13
  • Rivière-14
  • Rivière-12
  • Rivière-11

En remontant la rivière

  • Rivière-05
  • Rivière-06
  • Rivière-07
  • Rivière-08
  • Rivière-09
  • Rivière-10

Dans le bois avec les aubépines

  • Dans le bois-07
  • Dans le bois-08
  • Dans le bois-05
  • Dans le bois-10
  • Dans le bois-09
  • Dans le bois-06

Dans le bois

Dans le bois-04
      Dans le bois-11

Dans le bois

Dans le bois-03
Dans le bois-01
Dans le bois-02

Jours de fonte

Fonte-0
Fonte-10
Fonte-12
Fonte-13
Fonte-11

Jours de fonte

  • Fonte-14
  • Fonte-15
  • Fonte-16
  • Fonte-17
  • Fonte-18

Mars précoce

Mon sentier d’hiver a repris ses aises de gros ruisseau. Je l’ai constaté en une fraction de seconde.
J’ai fait spouitche spouitche tout le reste de l’après-midi…
Fonte-01
  • Fonte-03
  • Fonte-06
  • Fonte-04
  • Fonte-02
  • Fonte-07
  • Fonte-05
  • Fonte-08

L’oie des neiges

Marchant sur la banquise nez au vent, j’ai failli trébucher sur une oie, assise là.
Blanche oie des neiges sur neige blanche, elle m’a jeté, sans broncher, un regard noir.
Pas pressée non plus, je me suis assise aussi.
Coites, becs au vent, on a regardé les glaces passer.

Glace de décembre

Décembre. Des nuits à -20. La froidure.

Au bord du grand fleuve en fin d’après-midi se déclinent tous les tons de bleu, de jaune et de rose.

À la faveur de la marée baissante, la ligne des rochers pointe lentement à la limite des eaux profondes, rétrécissant le chenal comme par surprise. En marchant longtemps, j’avais vu venir de loin le champ de jeune glace couvrant le fleuve sur toute sa largeur. Voici qu’il est entravé dans son cours, voici qu’au grand ralenti la glace doive se compresser, se recroqueviller, se télescoper, se déchirer, se concasser pour passer. Voici qu’elle se frotte à la barre de récifs, qu’elle gémit, qu’elle grince et qu’elle explose dans un interminable fracas de tremblement de terre.

La glace grise de ce décembre s’excite facilement mais n’est pas trop obstinée, elle est passée. Elle laisse la place à l’onde lisse qui descend paisiblement vers l’océan.

Très loin vers l’amont, là ou le fleuve disparaît entre ses rives, le soleil fait flamber les orangés avant de plonger au-delà de l’horizon sud-ouest.
Il est 16 heures, à l’heure d’hiver.

Une autre chasse aux lutins

Je suis retournée à la chasse aux lutins.
Voici les coquins craquants qui se cachent, cette fois-ci, dans le boisé du Domaine Maizerets.
Il y a le scribe, l’artiste, la vigie, le dormeur, le chasseur de cocottes, et même un bébé!…

Les lutins forestiers sont une création de Pierre Robitaille et Annabelle Roy. Plus d’information sur le site Web de la Ville de Québec.

Lutins-14

En fouillant bien les arbres du regard, on finit par distinguer, au loin, d’étranges petites équipées, d’étranges petits équipages…

  • Lutins-01
  • Lutins-05
  • Lutins-03
  • Lutins-02
  • Lutins-04
  • Lutins-09

Et j’ai réussi à les approcher sans les faire fuir…

  • Lutins-06
  • Lutins-07
  • Lutins-08
  • Lutins-11
  • Lutins-10
  • Lutins-13
  • Lutins-12

La chasse aux lutins

Lutins-30     Lutins-18

Je suis allée à la chasse aux lutins. J’ai fait une belle récolte!
Voici les rigolos ramasseux qui se cachent sur le bord de la rivière du Cap-Rouge.
Il y a la vigie, le dormeur, le tricotteur, le musicien, le déneigeur, même un refuge à jouets!…

Les lutins recycleurs sont une création de Pierre Robitaille et Annabelle Roy. Plus d’information sur le site Web de la Ville de Québec.

Lutins-32

Lutins-31

  • Lutins-22
  • Lutins-29
  • Lutins-28
  • Lutins-25
  • Lutins-16
  • Lutins-24
  • Lutins-15
  • Lutins-21
  • Lutins-20
  • Lutins-19
  • Lutins-23
  • Lutins-17

Lutins-27     Lutins-26

Marcher sur l’eau

Le ciel est bas. Silence. Nul écho dans l’air ouateux.

La première vraie neige, toute légère, est tombée. Quelques centimètres.
Sur la plage blanche où s’impriment mes pas, je longe l’eau. Le fleuve gris est lisse et calme.
La marée monte, imperceptiblement. Elle détrempe puis soulève soigneusement, sans la perturber, la couche de flocons recouvrant la plage.

Je marche un bon moment…

Au retour, je retrouve les empreintes de mes pas laissées plus tôt dans la neige. Elles se bercent maintenant, intactes dans la fine couche de gadoue blanchâtre qui flotte à la surface, à trente mètres de la rive. Comme si j’avais marché sur l’eau.

Dans la pinède

Pinède-05       Pinède-06
  • Pinède-01
  • Pinède-02
  • Pinède-03
  • Pinède-04

Ocre novembre

Jaune-01

Promenade dans le champ où il ne demeure que les jaunes et les gris de saison. Et une petite éclaircie furtive qui a fait flamber le paysage:

  • Jaune-03
  • Jaune-04
  • Jaune-05
  • Jaune-06
  • Jaune-07
  • Jaune-08
  • Jaune-16
  • Jaune-15
  • Jaune-14
  • Jaune-13
  • Jaune-12
  • Jaune-11
  • Jaune-10
  • Jaune-09

En revenant du ruisseau

Ruisseau-21
Ruisseau-22       Ruisseau-23
Ruisseau-28

  • Ruisseau-20
  • Ruisseau-24
  • Ruisseau-25
  • Ruisseau-26
  • Ruisseau-27

Le ruisseau sous les aubépines

Ruisseau-12

Ruisseau-13

Ruisseau-14

  • Ruisseau-15
  • Ruisseau-16
  • Ruisseau-17
  • Ruisseau-18
  • Ruisseau-19

Vers le ruisseau

Ruisseau-12

Ruisseau-10

Vers le ruisseau

Pour se rendre au ruisseau, il faut d’abord suivre le sentier boueux, puis traverser le pré jaune.
Ruisseau-01
Ruisseau-02
Ruisseau-03
Ruisseau-04
Ruisseau-05       Ruisseau-06
On arrive ensuite chez les très épineux aubépines et faux-mûriers. Enchevêtrements gris et rouges, l’air inoffensif de bon voisinage qu’ils ont en plein soleil, bordés des froufrous automnaux de verges d’or et d’asters bien mûrs!
Ruisseau-09       Ruisseau-08
Ruisseau-07
Mais il faut aller plus loin et risquer quelques accrochages pointus dans l’ombre du sous-bois.