Articles de la catégorie: Mes dessins

Petite promo de la Saint-Valentin pandémique

Votre Saint-Valentin pandémique sera famélique, vous ne pourrez pas câliner vos chouchous?
VOICI MES PETITS CUPIDONS AILÉS À LA RESCOUSSE pour livrer vos bécots!

Cartes (5 x 6 ½ po.) en direct de l’artiste:
6$ chacune, 5 cartes pour 25$ (taxes en sus)
Je vais vous les porter sans contact si vous êtes à Québec (pour 5 cartes ou plus), ou je vous les poste s’il est encore temps (frais en sus).

Contactez-moi par courriel

Cupidon

Petite promo de Noël

En cette période d’isolement covidien, c’est permis et c’est même une chouette idée de s’envoyer DES CARTES DE NOËL!
En direct de l’artiste!…
Je vais te les porter si tu es près de chez moi (à Québec).
Ou tu viens me dire bonjour (sans contact) en passant les prendre.
Ou je te les poste (s’il en est encore temps).
5$ chacune, 5 pour 20$ (plus taxes et frais de poste)

Contacte-moi par courriel

Esquisse

Le voleur de souvenirs

Dans les vapesJe viens de terminer les illustrations de la 25e aventure de Noémie! Le voleur de souvenirs sera disponible en librairie à la rentrée de septembre 2015. La populaire série de romans illustrés est publiée chez Québec Amérique depuis 1997.
Voyez les 24 autres titres.

 

 

 

 

Dans les vapes (extrait)

 

Blues de novembre

Blues de novembre

Don Quichotte (esquisses)

Don Quichotte (esquisses)

 

Petit bonheur

Après une moitié de pamplemousse nature, j’ai fait revenir dans un peu d’huile d’olive un morceau d’oignon blanc émincé, ajouté des quartiers de tomate fraîche, quelques feuilles parfumées de basilic, le poivre du moulin, le sel de mer, et j’y ai échappé un petit œuf de vraie poule que j’ai tout de suite caché sous le couvercle jusqu’à ce qu’il soit légèrement poché.
Avec une noix de beurre sur mon pain aux grains, un allongé au lait chaud avec un soupçon de miel de trèfle… la clarinette de Mozart jouée par un jeune virtuose italien et le soleil qui se lève dans mon jardin, c’est le bonheur!

077a8d9

                                                       Café rouge (pastel gras)

 

BOOKABOO

Papa a peur des monstresBOOKABOO, vous connaissez?

C’est une série télévisée «britishe» pour les tout p’tits. Bien que la foule de ses fans ne le réclame bruyamment, le chien BOOKABOO, batteur d’un groupe rock and roll, ne peut donner son spectacle avant qu’on ne lui raconte une histoire. À chaque épisode, une vraie vedette vient lui faire la lecture d’un petit livre, dont on anime un peu les illustrations. C’est marrant et charmant!
Le concept a été adapté par Radio Canada. L’émission présente des petits albums créés et publiés au Québec, dont Papa a peur des monstres que j’ai eu le plaisir d’illustrer.

L’émission: Bookaboo
Le livre: Papa a peur des monstres

 

Choses démodées

Le voyage en train, la correspondance timbrée, l’amour romantique…

L’empressement, les joues qui rougissent, les sourires idiots

Les regards éperdus et les mots bégayés

L’attente

Les mains qui se frôlent

Les doigts qui dessinent l’arête du nez, le menton, la nuque

Le chuchotement, l’enlacement, l’affolement, la soif

La lenteur

Les baisers-volés, les bras-dessus-bras-dessous, main-dans-la-main, cloche-pied, chair-de-poule, septième-ciel…

Les cha-cha swing tango valse-musette… slows collé-collé.

Café latin

                                                       Café latin (pastel gras)

 

Série Côte-Est-2

Banc de bois

Diaporama:

  • Chambre 7
  • Après le bain, chambre 5
  • Vue sur la mer, chambre 5
  • Porte ouverte dans la grande chambre

Série Côte-Est-1

Série Côte-Est-1      Série Côte-Est-1.
.

Mes livres en applications iPad

Papa a peur des monstres Sur la pointe des piedsMes album illustrés
Papa a peur des monstres et
Sur la pointe des pieds
publiés aux Éditions Imagine, sont maintenant
disponibles en applications iPad.

 

Les illustrations y sont subtilement animées
et les histoires sont racontées en français et
en anglais par la comédienne Macha Grenon.
L’application permet également d’enregistrer
soi-même l’histoire.

 

Belle nuit

Belle grande nuit.

Sommeil réparateur. Quel bonheur quand cette expression prend tout son sens,
Cœur, corps, tête reposés. Douleur endormie. Machine au ralenti.

L’impression d’être une méduse dans l’onde tiède. L’impression d’être Bouddha…

Ophélie

                                   Ophélie (pastel gras)

 

Nuit blanche

J’ai vu venir l’aube de loin.

Longtemps.

Froide. Lente. Muette.

Avançant lourdement.

 

J’aime le jour lumineux.

Fête. Cirque. Parade.

J’aime le crépuscule.

Promesse de repos. Baume sur le feu. Couverture sur les yeux.

J’aime la nuit noire.

Romance. Dormance. Latence.

 

Je hais l’aurore.

Levée de rideau cruelle sur ce qui reste, dévasté.

Série Nuits blanches-1

                                                                Série Nuits blanches-1 (pastel gras)

 

Neuropathie sévère

Une vrille neurophage descend dans ma jambe, je monte lire La rage dans ma chambre.

À hurler le soir

À hurler, le soir (pastel gras)

 

La première neige

Tout est recueilli sous un feutre, il a neigé ce matin.
La saison triste a tenté de s’étirer jusqu’au solstice et y est presque arrivée.

La première neige…
Chaque fois je suis ébahie, chaque fois toute chose me réapparaît, nouvelle.

Café blanc

                                                                Café blanc (pastel gras)

 

Quelques esquisses-2

chap01-1

chap01-4

chap01-5 -b

chap03-b

chap07

chap04

chap06-1

chap08-1

chap08-2

chap10-1

chap14-1

chap14-3

 

Tête-à-tête en différé

En quittant la maison ce midi je t’ai cueilli, en pensée, trèfle rose, chicorée et carotte sauvage. Un léger bouquet, dentelle de fin d’été. À la terrasse du café, il me prend l’envie de t’écrire. Dépose s’il te plaît cette gerbe sur la table où tu boiras un thé, cruelle amitié en différé.

Septembre est doux comme juillet, rémission avant le givre et les intérieurs. Les érables rougissent franchement. La ville est belle, les gens sourient…

Mon humeur est un camaïeu. Je nage dans les bleus de mes pastels, bleu sur le tablier, bleu sur les doigts, bleu sur les joues.

L’ange qui se reposait sur mon épaule, posé là comme un oiseau, me sourit gentiment ces temps-ci. Je réalise des images qui accompagneront, en grand format dans un musée, les âmes disparues.

  Chez Temporel (pastel)

                                                      Café au bord du fleuve (pastel gras)

 

Quelques esquisses-1

16-01

16-02

16-06

16-07

16-09

16-12

16-13

16-14

16-15